Combien de fois par an une femme doit-elle consulter un gynécologue ?

La femme est dotée d’un organe génital très fragile et très particulier. Entre mycoses, infections urinaires, vaginites, chlamydias ou cancer du col de l’utérus, elle est exposée de partout. De ce fait, une femme qui se veut en bonne santé doit se faire régulièrement consulter par un médecin spécialiste : le gynécologue.

L’organe génital féminin joue en effet trois rôles. D’abord celui de permettre au sperme de le pénétrer. Ensuite celui de protéger la femme contre les agents infectieux de ses organes génitaux. Enfin celui de favoriser le plaisir lors des rapports sexuels.

Ces trois fonctions doivent pouvoir être remplies à tout moment. Pour vérifier leur fonctionnalité, seul un gynécologue est compétent. Alors, combien de fois par an une femme doit-elle consulter un gynécologue ?

La première consultation de la femme

Elle doit intervenir entre l’âge de 15 et 16 ans. C’est l’âge normal d’apparition des premières règles chez la jeune fille. Cependant, il n’a cessé de diminuer depuis un certain nombre d’années. Par exemple, il est passé de 15-16 ans pour chuter à 11-14 ans chez la plupart. Chez d’autres, la fourchette se situe entre 12 et 13 ans. La moyenne est actuellement de 13 ans pour les premières règles.
Les parents, notamment la mère, devraient conduire l’adolescente chez le gynécologue pour son tout premier examen. A cette étape, ce spécialiste vérifiera si son organe génital continue à fonctionner normalement. Cet examen pourrait servir également à prévenir les règles douloureuses.

Une consultation annuelle

La consultation gynécologique est recommandée une fois par an chez la femme. Il fait partie du suivi. Ce suivi se doit d’être régulier pour permettre de déceler d’éventuelles anomalies. Pendant une grosse le suivi de grossesse se fait tous les 3 semaines.

La femme qui ne ressent aucun problème particulier, n’est sujette à aucune maladie génitale héréditaire, ne doit pas penser qu’elle est forcément en bonne santé. Certains problèmes génitaux sont invisibles à l’œil nu. Seul un gynécologue sait où les trouver, comment les révéler et comment les soigner.

Les autres situations anormales

Il s’agit des douleurs au bas-ventre, communément appelées douleurs pelviennes. Elles ont leur provenance dans les règles douloureuses. Il s’agit également de douleurs à la poitrine, notamment au niveau des seins. Elles peuvent être synonymes d’un cancer de sein en début de phase. L’irrégularité des règles constitue aussi une situation anormale. Elle suffit déjà pour aller consulter un gynécologue.

Le déroulement de l’examen gynécologique

La première étape par laquelle débute un examen gynécologique est l’interrogatoire fait par le gynécologue à sa patiente. Il prend connaissance de ses problèmes mais aussi de ses antécédents au niveau familial. Les réponses qui lui seront fournies lui permettront d’avoir une idée de la localisation de mal de sa patiente.

Après quoi, l’examen proprement dit peut commencer et il se fait en deux grandes étapes. La première consiste en l’introduction d’un spéculum dans le vagin de la patiente sauf dans le cas où il s’agit d’une fille vierge. La seconde consiste en une palpation des seins.

Enfin, le gynécologue peut demander à procéder à un frottis. Ce sont des examens complémentaires qui lui permettront soit de confirmer son diagnostic, soit de se rassurer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *