La gestion du stress en entreprise

L’homme fait la richesse et la force de l’entreprise. Relier son bien-être professionnel à la vitalité et à la performance de l’entreprise, c’est considérer le capital humain comme le capital santé de l’entreprise.

But de la gestion du stress en entreprise :

La gestion du stress en entreprise s’articule autour des besoins de l’entreprise et ceux des salariés avec pour principaux objectifs :

  • Favoriser le développement positif des compétences émotionnelles individuelles et collectives pour augmenter le bien-être professionnel et la bonne santé de l’entreprise.
  • Favoriser la conversion de ces compétences émotionnelles en compétences professionnelles pour qu’elles participent efficacement à l’intelligence collective de l’entreprise

Cette prise en compte des besoins individuels et collectifs commence par la gestion des émotions, les siennes et celles des autres, ainsi que la gestion du stress.

Gestion des émotions et gestion du stress en entreprise

Le stress et ses incidences

Les troubles liés au stress affectent de plus en plus de personnes dans le monde de l’entreprise. Ils se traduisent par différentes sensations désagréables qui vont du malaise aux maux de tête, fatigue, troubles du sommeil, palpitations, tremblements, sensation de blocage, respiration courte, tensions musculaires, irritabilité, anxiété, inquiétude, sautes d’humeur, angoisses, manque de concentration, erreurs répétées, indécision, difficultés de mémorisations, douleurs, troubles somatiques etc.

Le stress est avant tout un mécanisme de défense nécessaire pour nous adapter au changement quel qu’il soit. Il arrive cependant que, face à l’agent stressant, la réponse de notre corps soit disproportionnée et qu’elle ne corresponde pas ou plus à l’événement en question, une fois la phase d’adaptation enregistrée. La mécanique du corps s’est emballée, nous avons gardé l’empreinte du stress en nous. Il nous est alors très difficile de nous sentir à l’aise dans notre contexte professionnel, nous n’arrivons plus à retrouver notre sérénité. Une charge de travail même faible, peut alors devenir source de stress, d’anxiété et de tension.

Les émotions négatives et leurs conséquences

Certaines de nos émotions ne correspondent pas à l’histoire ni à la situation professionnelle vécue. Notre corps est pris à parti dans des ressentis qui nous échappent et qui nous semblent disproportionnés au regard du contexte. Là aussi, la mécanique du corps s’est emballée, c’est ainsi que notre réaction peut devenir inadéquate et notre réponse pas forcément appropriée. Ces perturbations peuvent alors avoir une incidence ennuyeuse et être source d’isolement. Nous pouvons par exemple ne plus nous sentir capable de prendre la parole en public, nous pouvons aussi nous emporter plus facilement que nous l’aurions voulu lors d’une réunion, nous pouvons être mis à l’écart parce que nos collègues ne comprennent pas nos réactions alors que nous-même ne comprenons pas ce qui se passe. Ces émotions dites ‘négatives’ car mal identifiées et non canalisées peuvent bien souvent nous conduire à avoir des réactions inverses, que celles que nous aurions voulu adopter. Elles ne nous rendent pas toujours service dans notre sphère professionnelle.

D’une façon plus générale, que ce soit le fruit d’un stress ou d’une émotions dite négative, la communication perd en authenticité, en fluidité et en efficacité. Les dysfonctionnements qui en résultent pourraient être évités avec une autre lecture de ces phénomènes pourtant si humains. Mon intervention vise à resituer la prise en compte du facteur humain dans une construction et une dynamique positive.

Les actions pour ramener le bien-être en entreprise :

 

Voici les principales actions qui peuvent être menées au niveau de l’entreprise :

  • renforcer l’unité et la cohésion d’équipe
  • apaiser les tensions et favoriser une meilleure communication
  • positiver l’ambiance générale
  • renforcer le taux de confiance collective
  • créer une dynamique d’équipe
  • favoriser le renforcement de l’efficacité

et au niveau du salarié :

  • acquérir une meilleure connaissance ses propres fonctionnements
  • avoir une plus grande prise en compte des collègues
  • développer une vision plus globale
  • favoriser une meilleure adaptabilité aux autres et aux changements
  • restaurer la confiance
  • propulser la levée des freins
  • générer une meilleure gestion du stress et des émotions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *